[Littérature] Iliot, tome 1: Le Pays des Ténèbres

Auteur : Baptiste Piriou
Genre : Fantastique / Fantasy
Edition : Editions Boz’Dodor
Parution : Avril 2017
Nombre de pages : 288 pages

~~~~~~~~~ J’ai lu ce livre dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge ~~~~~~~~~

Résumé :

imageEn 1434, vivait un magicien nommé Luoj. Celui-ci, fatigué par la cruauté des hommes envers les siens, décida de concevoir un monde où les magiciens pourraient vivre en paix.
De nos jours, Iliot, jeune parisien de 15 ans dont la vie est des plus banales, découvre un étrange livre à la bibliothèque. Son titre : « Le pays des ténèbres ». Sur la première page, une incantation… Pensant avoir à faire à un livre de magie, il tourne la page pour s’apercevoir… qu’il n’y a rien. Les pages sont blanches ! Mais Iliot est loin de se douter que de ce livre dépendra son futur. 

 

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : la plume agréable et fluide, les personnages attachants, les messages véhiculés (l’amitié, la tolérance, l’entraide, la loyauté ), la sublime couverture
Ce que je n’ai pas aimé : l’absence des parents d’Iliot dont nous n’avons plus de nouvelles, les araignées de Monsieur Cèpe (qui ont tiraillé mon pauvre petit cœur !!!!! )

Mon avis :

Pour commencer, j’ai été tout de suite attirée par la couverture à la fois sombre et mystérieuse de ce livre puis mon attention a été retenue par le résumé, qui m’a fait penser à certains éléments d’une histoire naissante dans ma tête. C’est pourquoi je tiens sincèrement à remercier la maison d’édition et Baptiste Piriou pour cette découverte et leur confiance. J’ai eu la chance de rencontrer l’auteur au Salon Fantastique de Paris ce qui m ‘a valu un exemplaire dédicacé mais aussi des échanges intéressants que j’ai beaucoup apprécié ❤

L’histoire d’Iliot qui réuni tous les éléments à même de me plaire m’a fortement ramené en enfance, puisqu’elle m’a fait penser à celle du jeune Bastien de l’Histoire sans fin. Je suis fan du dessin animé et des films et je rêve d’ailleurs de me procurer un jour le roman dans une édition qui sublimera ma bibliothèque !

Au début, on suit Iliot, passionné de lecture qui vit à Paris. Il sent une distance s’installer entre son père et lui ce qui se répercute sur l’ambiance familiale. A cela s’ensuit un manque, une sensation de solitude qui va lui valoir l’envie de partir… Lecteur habitué de la bibliothèque, le jeune garçon tombe un jour sur un mystérieux livre inscrit aux abonnés absents sur le registre de la bibliothèque. Impossible de l’emprunter ! Décidé à le lire, Iliot le glisse discrètement dans son sac afin de l’emmener chez lui et le lire seul, isolé dans sa chambre. Dès lors, il réalise que ce qu’il vient de faire est mal, et décide d’aller reposer le dit livre dans les rayonnages de la bibliothèque. Mais dès son retour, il tombe nez à nez avec le livre, posé sur son lit… Conscient que cet ouvrage n’est pas ordinaire et poussé par l’envie de comprendre ce qu’il se passe, il décide d’ouvrir le livre et va être aspiré dans le Monde des ténèbres, une disparition soudaine qui aura le mérite d’inquiéter ses parents par la suite. Une nouvelle vie et un nouveau monde s’offrent à lui. Mais que lui réserve ce livre ? Que va t-il lui arriver ? Pourquoi ce livre est réapparu sur son lit ?

A ce propos, j’ai d’ailleurs regretté de ne pas avoir davantage de nouvelles des parents d’Iliot, suivre leur inquiétude, leurs démarches pour le retrouver. J’aurai davantage apprécié une mise en parallèle du vécu d’Iliot et de celui des parents restés dans le monde humain, à Paris.

Pour en revenir à Iliot, une fois débarqué dans ce monde inconnu, il apprend à le découvrir aux côtés de Violette qui m’a grandement touché pour son côté protecteur et maternel envers le jeune homme. Au fil des jours, poussé par sa curiosité indomptable, il va vite comprendre qu’il a un rôle essentiel à jouer dans ce monde qui se dévoile sous ses yeux et qu’il n’est pas là par hasard … Il va notamment faire la connaissance de James, un employé du château, auprès de qui il va vivre de nombreuses péripéties et notamment faire face aux Stosym, les méchants de ce pays.

On s’attache très vite aux personnages, tous merveilleursement façonnés ainsi que l’univers crée par l’auteur. Iliot, m’a particulièrement touché pour sa curosité sans limite et son esprit déterminé. Il se dégage même de ce personnage une profonde bienveillance envers les sujets du Pays des Ténèbres, une volonté de bien faire et un courage admirable. Au contraire, j’ai détesté la Reine du Pays des Ténèbres qui se révèle froide et dépourvue de cœur ! Elle a éveillé un nombre incalculable de soupçons en moi et je me demande même si elle n’a pas une part de responsabilité dans tout ce qui se passe… A voir si mes doutes se confirment dans le second tome.

Globalement j’ai beaucoup aimé ce livre qui frôle le coup de cœur. Il s’en dégage des valeurs auxquelles j’adhère parfaitement telles que l’amitié, la loyauté, la tolérance ou encore l’entraide. Si vous appréciez les univers fantastiques, mêlant quête , magie et créatures imaginaires, cette histoire ne peut que vous plaire ! Elle saura ravir les lecteurs de tous les âges, les adolescents comme les plus grands ! Pour ma part, il me tarde de découvrir la suite qui paraîtra très prochainement !

Publicités

7 réflexions sur “[Littérature] Iliot, tome 1: Le Pays des Ténèbres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s