[Bilan] J’ai participé à l’atelier d’écriture de La Fabrique Poche

Hello mes chers passionnés!

J’espère que vous vous portez bien, que le retour au boulot n’est pas trop laborieux pour ceux qui sont concernés et que vous autres qui comme moi sont contraints d’encore être patients et restent au chômage partiel ne tournent pas trop en rond comme des lions en cage.

Pour ma part, je profite de ce temps disponible pour le mettre à contribution d’expériences enrichissantes comme ce fut le cas lorsque j’ai décidé de participer au sympathique Atelier d’écriture organisé par La Fabrique Poche.

Rappelez-vous, durant le confinement j’avais tenté une première expérience de ce type avec l’auteure Johanna Zaïre à l’occasion du teasing d’un très beau projet de roman BD illustré intitulé « Nightmare« , un moment d’échange et de partage créatif enrichissant qui m’avait grandement séduite et duquel est née ma première « vraie » nouvelle intitulée « Danser pour exister » que vous pouvez lire juste ici.

Pour cette raison, dès lors que j’ai vu circuler sur les réseaux l’annonce d’un tout autre atelier d’écriture qui se tenait cette fois sur Instagram j’ai comme une évidence eu envie de me lancer un autre défi en prenant part au groupe de participants.

Le principe était le suivant :

L’atelier durait environ une heure et les consignes se basaient sur un pur hasard avec un tirage de cartes. Ces dernières pouvaient à tour de rôle représenter un personnage, un objet ou encore un lieu à intégrer dans nos créations écrites. Quelques petites contraintes originales et astucieuses sont venues agrémenter cet atelier comme le tirage au sort d’une situation ou encore un mot tiré d’une liste de pensées parasites rédigées par chaque participant au début de l’atelier pour se vider l’esprit.

J’ai pour ma part été agréablement surprise par cette façon de procéder totalement différente du premier atelier auquel j’ai participé et surtout apprécié de me laisser porter par les précieux conseils de Chloé, l’organisatrice. L’inspiration ne s’ est pas longtemps faites attendre et m’a permis de coucher sur le papier un texte tiré d’une idée totalement abstraite mais qui après mûre réflexion reflète énormément les changements de vie que je suis en train de vivre.

Un énorme merci à Chloé de la Fabrique Poche pour avoir imaginé et proposé cet exercice en toute bienveillance auquel j’ai pris grand plaisir à me joindre.

Pour connaître les dates des éventuels prochains ateliers et ne manquer aucune de ses actualités estivales (mon petit doigt me dit que quelques petites choses sympathiques se préparent pour cet été), je vous invite chaudement à vous abonner à son compte pour plus d’informations.

La Fabrique Poche

Maintenant que tous les détails concernant l’organisation ont été présentés, j’ai le plaisir de partager avec vous ma modeste production écrite qui je l’espère sera à même de vous plaire. En tout cas, j’ai pris un incroyable plaisir à le rédiger et je n’en suis pas peu fière ! Vous remarquerez que j’ai taché au mieux de tenir le bout de mon idée de base jusqu’à la fin en essayant de maintenir un enchaînement logique dans la limite du possible.

Avant chaque paragraphe, je vous indique soigneusement en gras la carte/contrainte afin que vous compreniez l’idée de l’exercice dans sa globalité.

Carte lieu : La prison

Enfermé confortablement dans cette prison dorée, l’Esprit taquine du bout des doigts ce désir incontrôlable d’aventure, de liberté, ce besoin vital d’évasion et cet instinct de découverte voués à le guider sur sa route possiblement semée d’embûches. Avec force et courage, il surmontera les dangers pour s’affranchir et s’élever dans l’allégresse par delà ces cloisons qui le gardent enchaîné à ses illusions.

Carte personnage: Un ennemi + un mot choisi dans la liste de nos pensées parasites

Mon mot était Découverte.

Tel un majestueux phoenix déployant ses ailes jusqu’alors fragiles, il s’envole à la découverte du monde et se niche au cœur d’un corps qu’il va apprendre à apprivoiser. Son unique ennemi : la Peur. Peur emprisonnante, handicapante qui l’a jusqu’alors toujours rattrapé dans le seul but de lui dicter ses décisions, ses actes pas toujours approuvés.

Carte événement : Un coup de foudre

Carte objet : Une hache

Dès l’instant qu’il prend conscience de cette nouvelle cohabitation bienfaisante il décide d’aller au bout de ses intentions et de se laisser guider par ce coup de foudre triangulaire naissant entre l’Âme, le Cœur et l’Esprit au sein même de ce foyer chaleureux qu’est celui du corps. Une effusion de sentiments profonds s’opère et le temps révolu d’un cloisonnement voué à la perte laisse place à un alignement harmonieux entre ces occupants. Un coup sec et tranchant est donné pour rompre ce lien nefaste qui l’ettouffait et le rattachait à sa condition d’Esprit solitaire et vulnérable.

Carte « interruption » : Une maison

Contrainte supplémentaire : Un personnage apparaît et veut un verre d’eau.

Ce corps lumineux qui l’accueille lui tend les bras et devient sa nouvelle maison. Pour établir ses marques et prendre ses repères, l’Esprit prend soin d’écouter ses compagnons que sont l’Âme et le Cœur pour inonder l’espace de leurs vibrations positives et leurs énergies bienfaitrices.

Une fois la communication convenablement instaurée, le monde s’ouvre à eux et émoustille leurs plus intimes sensations. C’est alors que l’Ego, un étrange voisin plutôt intrusif et perturbateur vient à leur rencontre et bouleverse leur nid douillet de bonheur sacré. A l’écoute et soucieux de faire sa connaissance dans l’espoir de créer ensemble de merveilleux souvenirs, ils l’invitent gentiment à partager un moment convivial avec eux autour d’un verre de l’amitié. L’Ego droit comme un piquet et le regard fier rétorque d’un ton hautain :

« Je vous remercie pour l’invitation mais je ne boirais pas de cette eau douteuse. Vous qui semblez si unis et sereins dans cette cohabitation utopique n’avez pas besoin que je vous honore de ma présence. Ma compagne, Envie, m’attend et son amour me désaltère davantage que votre fluide médisant.  »

Épris d’un sentiment néfaste, l’étrange énergumène imbus de sa personne s’éloigne pour s’isoler dans son quotidien accablant et morne.

Alors qu’en avez vous pensé ? N’hésitez pas à réagir en commentaire, je serai curieuse de découvrir vos avis pour progresser ! En attendant le prochain article, je vous embrasse affectueusement et vous dis à très vite.

2 réflexions sur “[Bilan] J’ai participé à l’atelier d’écriture de La Fabrique Poche

    • Passion Cultur'All dit :

      Et bien moi j’ai beaucoup de mal à m’exprimer à l’oral aussi facilement que toi, donc comme ça on est kif kif lol
      En tout cas merci pour le compliment, ça me touche ! Le roman est en cours d’écriture ☺️ J’espère qu’on se croisera au prochain atelier, y a pas besoin d’être Shakespeare ou JK Rowling pour participer !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s