[Littérature] Nos vies suspendues

Auteure: Charlotte Bousquet

Genre: Young Adult/Fantastique

Edition: Editions Scrineo

Parution: Février 2019

Nombre de pages : 304 pages

Résumé :

Trois ans, déjà.

Trois ans qu’Anis court pour ne plus qu’on la rattrape. Trois ans que Nora a préféré ralentir, pour s’arrêter de penser. Trois ans que Milan s’en veut de n’avoir rien pu faire. Trois ans que Steven a fermé mes yeux, et qu’il avance dans le noir.

Cette nuit-là les a marqués à jamais.

Et chacun doit réapprendre à vivre, avec cette voix intérieure qui ne les quitte pas. Cette voix qui ne cesse de grandir et ne s’arrêtera pas de parler. Pans tant que les coupables n’auront pas payé.

Alors que le passé ne leur laisse aucun répit, comment retrouver le fil de leurs vies suspendues ?

Ce livre vous tente ? N’hésitez pas à vous le procurer ici !

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé: la plume percutante et déroutante, la réflexion amenée sur des sujets poignants tels que la condition féminine, le viol ou encore les erreurs de la justice, l’aspect fantastique du récit

Ce que je n’ai pas aimé : le fait que le roman soit raconté à plusieurs voix et la façon dont le récit est construit qui en toute honnêteté m’a perturbée

Mon avis:

En cette année 2019, vous n’êtes pas sans savoir que j’ai le plaisir d’avoir rejoint le Club des lecteurs Scrineo, un nouveau partenariat qui me ravie au plus haut point ! Aujourd’hui je viens donc vous parler de ma première lecture dans le cadre de cette nouvelle collaboration, un service presse qui m’a je dois l’avouer laissée sur un avis plutôt mitigé.

En effet, jusqu’alors j’ai beaucoup entendu parler des écrits de Charlotte Bousquet, une auteure que j’avais sincèrement envie de découvrir. C’est pourquoi j’ai vite saisi l’occasion de lire son tout nouveau roman sorti chez Scrineo lorsqu’il m’a été proposé de le recevoir, d’autant plus que les sujets mis en lumière sont des plus délicats : on y évoque donc des femmes victimes de viol collectif, la comparution en justice, mais aussi les suites de ce traumatisme et la culpabilité qui est présentée ici de manière extrêment surprenante mais bien pensée.

Alors que je tournais les premières pages, j’ai été séduite par la plume aussi juste que percutante de l’auteure qui met à nu la réalité et les injustices qui découlent d’une erreur judiciaire. Comment des victimes d’un tel traumatisme peuvent vivre après un tel jugement à leurs yeux inacceptable ? C’est en partie une des pistes exploitée par cette histoire qui dénonce à vif la réalité de notre société.

Le choix audacieux d’évoquer le sujet du viol, de lever le voile sur des procédures judiciaires trop souvent laissées en suspens où les victimes ne sont pas assez prises au sérieux ne m’a pas laissée insensible et m’a énormément plu ! C’est aussi bouleversant que c’est authentique à tel point qu’il est impossible de ne pas souligner la maîtrise spectaculaire du sujet qui lui donne toute sa crédibilité !

De même, l’aspect fantastique du récit qui personnifie les sentiments des personnages est à mon sens très astucieux, donne une dimension parfois poétique et pousse d’une façon sidérante le lecteur à bien des réflexions. Mieux, il est poussé à prendre conscience de la réalité des faits, lui même hanté par ces sentiments d’injustices, de culpabilité ou encore de vengeance qui habitent les protagonistes, victimes comme suspects !

Aussi, cela peut paraître bête mais j’ai été prise d’une vague de joie lorsque j’ai réalisé que l’avocate présente dans ce récit portait mon prénom ! C’est le genre de détail qui égaye ma lecture, la rend unique, une goutte d’eau de fierté dans un océan de mots !

Au contraire, j’ai été fortement déstabilisée par le fait que le roman soit raconté à plusieurs voix. J’ai d’ailleurs été obligée de revenir en arrière à plusieurs reprises pour ne pas perdre le fil de l’histoire. Toutefois c’est une manière intelligente de balayer un à un les ressentis de chaque personnage prenant part à ce drame et de prendre conscience de l’ampleur de la résilience. Bien sûr, ceci n’est que mon humble avis en fonction de mes goûts de lectrice, les goûts et les couleurs restant propres à chacun.

En résumé, c’est une histoire forte, originale mais aussi bouleversante qui retranscrit avec justesse la triste réalité de notre société actuelle en matière d’affaire judiciaire autour du viol. Elle mérite à mon sens d’être lue par un maximum de lecteurs pour mettre au grand jour l’injustice dont sont souvent victime les femmes pour des raisons illégitimes et faire prendre davantage en considération ces douleurs, ces traumatismes et ces sentiments destructeurs qui à jamais rongeront ces êtres dont l’intimité, le corps et la pudeur ont été souillés.

Je remercie de tout cœur les Editions Scrinéo pour cette découverte.

Ceci est un lien d’affiliation. Si vous achetez votre livre via ce lien, je touche une petite commission. Ce geste me permettra ainsi de financer les frais relatifs aux concours par exemple.

Publicités

2 réflexions sur “[Littérature] Nos vies suspendues

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s