[Oracle] Il s’appelait…

Auteure : Valérie Faiola

Edition : Editions Exergue

Parution : Février 2020

Nombre de cartes : 44 cartes

Présentation :

Tout au long de notre vie, nous traversons, de manière sereine ou tumultueuse, les expériences qu’elle nous offre. La disparition d’un être cher est certainement l’une des épreuves les plus difficiles à vivre, tant sur le plan physique que mental et émotionnel. Mais le deuil peut aussi prendre d’autres formes, celle d’un divorce, de la perte d’un emploi, du passage vers l’âge adulte… Quel que soit le deuil auquel nous sommes confrontés, il est associé à son cortège de sentiments contradictoires, de décisions à prendre, de moments de tristesse ou de doute…

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : la beauté des cartes et l’esprit pratique du coffret pour les ranger, la qualité des explications simples et accessibles qu’on retrouve dans le livret de présentation, l’approche émotionnelle proposée

Ce que je n’ai pas aimé : –

Mon avis :

Nous portons tous en nous des cicatrices qui font de nous des êtres uniques, forts de nos réussites et grandis de nos échecs, des épreuves semées ci et là sur notre chemin de vie. Si vous me suivez depuis quelques temps vous n’êtes pas sans savoir que j’ai perdu mon papa il y a déjà un peu plus de 3 ans, puis ma grand-mère peu de temps après, une épreuve qui a laissé bien des traces dans mon âme de jeune femme coupée dans son envie de construire, de s’épanouir à ce moment là. Une partie de moi s’est envolée parmi les étoiles et veille sur moi depuis. C’est ainsi que je prends la chose maintenant, après avoir opéré un incroyable travail sur moi-même, mon rapport au deuil et mes émotions.

C’est donc en toute logique que j’ai accepté de découvrir l’oracle « Il s’appelait » de Valérie Faïola qui à mon sens s’est présenté dans ma vie au bon moment alors que je me lançais dans un impressionnant travail sur moi-même par le biais d’un coaching en développement personnel orchestré d’une main de maître (de maîtresse ?) par la délicieuse Gaïdic alias Amarok. D’ailleurs, je ne peux que vous encourager à faire appel à ses précieux services au vu des incroyables progrès que j’ai fait depuis le début !

En toute transparence je suis ce qu’on peut dire une novice en matière d’Oracles, un domaine qui m’a longtemps rebutée, effrayée. Je l’associais même à de la sorcellerie dans le mauvais sens du terme, à des pratiques hippies ou vaudoux, et tout un tas de trucs sans queue ni tête!

Ne jamais dire « Fontaine, je ne boirais pas de ton eau ! »

Depuis, j’ai parcouru bien du chemin et mis au placard certaines croyances limitantes, l’aspect spirituel que dégagent ces cartes ayant depuis peu éveillé ma curiosité et suscité mon intérêt. Perte d’un proche, introspection, recherche de sa mission de vie, connexion à son enfant intérieur sont des thématiques idéales pour travailler avec ce jeu, encore plus utile en cette période trouble propice à la remise en question. En ce qui me concerne, j’apprécie tout particulièrement de tirer les cartes lors de mes rituels de Nouvelle et Pleine Lune afin de faire le point sur moi-même, mes objectifs et mes émotions. Les cartes et leurs messages m’inspirent dans mes choix de réflexions et j’ai pris pour habitude d’écrire mes interprétations dans un carnet prévu à cet effet pour en dégager plusieurs thématiques et me laisser guider par les énergies.

Comment cela fonctionne ?

Le jeu compte ni plus ni moins que 44 cartes divisées en 3 catégories. D’une part, les émotions sombres. D’autres part, les émotions lumineuses. Le but de cet oracle est de relier ces deux émotions par un pont représenté par les 5 éléments afin de comprendre comment passer d’une émotion sombre, négative à une plus lumineuse et positive. J’aime énormément l’idée d’avoir repris les 5 éléments qu’on retrouve en Ayurveda (Ether, Air, Eau, Feu et Terre).

L’interprétation est libre, propre à chacun et s’inspire de notre vécu, de nos ressources intérieures et du chemin que l’on souhaite emprunter. En cas de manque d’inspiration, ne paniquez pas ! Tout à été bien pensé. Ainsi, vous y retrouverez un petit livret explicatif qui accompagne le coffret, un appui d’une aide précieuse. Il m’a beaucoup aiguillée lors de mes tout premiers tirages et éclaircie dans mon approche de l’oracle.

En résumé, cet outil est à mon sens bien travaillé et s’avère fort utile pour toute personne en quête de sa personnalité propre, de sa mission de vie ou faisant face à un deuil quel qu’il soit. C’est un jeu intéressant sur lequel s’appuyer pour explorer sa spiritualité, se laisser guider par son intuition pour déverrouiller des clés et trouver en nous les ressources nécessaires pour y parvenir. Je remercie sincèrement Valérie ainsi que les Editions Exergue pour cette puissante découverte qui depuis à pris une place essentielle dans mon quotidien.

Et vous alors ? Quels oracles vous inspirent ? Je serai curieuse de savoir lesquels vous me conseilleriez ! À très vite pour de prochains articles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s