[Plume à papote] Interview de Christopher Evrard

Hello mes passionnés.

J’espère que vous allez bien. Cela fait longtemps que je ne vous ai pas proposé une interview sur le blog et je me suis dit qu’il était vraiment temps d’y remédier. Pour ce faire, quoi de mieux que le lancement d’un Crowdfunding pour donner la parole à un auteur passionné et passionnant (et accessoirement bavard mais chut… 😉)? C’est parti !

Peux tu te présenter en quelques mots? Qui es tu ? D’où viens tu ?

Je m’appelle Christopher Evrard, j’ai 32 ans et viens de Namur en Belgique. J’écris une saga de dark fantasy intitulée « Les Royaumes Démoniaques ». Pour le moment 2 tomes sont sortis, et le 3e doit paraître ce décembre 2020 !
Comment t’es venue l’idée d’écrire cette saga ? Quelles sont tes inspirations ?

C’est une très longue histoire, surtout si je dois la conter par écrit ! – rires –

Mais en résumé l’idée de cet univers m’est venue courant 2011 ou 2012, dans ces eaux-là. Je voulais écrire quelque chose qui n’ait pas à rougir de l’oeuvre de Tolkien, je me souviens encore l’endroit précis où j’en parlais à un ami d’époque.
Cela dit, la vie n’a pas été tendre avec moi à cette période, et je n’ai pas pu bosser dessus plus profondément avant 2015. Entre soucis de santé, de logements, et j’en passe, je n’ai juste pas eu l’opportunité de m’y pencher. Du coup quand j’ai enfin pu régler petit à petit tout ça, je m’y suis mis, et voilà. Le premier tome est sorti décembre 2018.
Pour les inspirations, j’avoue que la principale c’est mon vécu, ma vie, mais je m’inspire d’autres oeuvres et univers aussi. Principalement Berserk, mais aussi plein d’autres oeuvres que j’adore, comme les comics (sin city, hellblazer), ou la musique. Je ne peux écrire (ni vivre en fait) sans musiques !
Peux tu partager avec nous ta routine d’écriture ? As-tu des habitudes qui t’aident à écrire ?
Beaucoup de tabac, et beaucoup de musique !
J’essaye de bosser le plus possible, mais j’ai des périodes et passades. Par exemple ici le tome 3 est fini, il est en cours de correction, et les illustrations finies arrivent petit à petit. Du coup en ce moment je suis en phase de refléxion et d’inspiration, les idées se bousculent un peu dans ma tête, la trame narrative se construit presque toute seule.
Quand je sentirai le bon moment venu, je commencerai à écrire le tome 4, ce qui, selon mon petit doigt, ne devrait pas traîner. En effet, avec la fin du 3e volet, on arrive sur une conclusion d’un grand arc narratif, du coup l’histoire s’écrira plus aisément, je dois juste gérer la transition entre cette fin, et la suite à venir.
Lorsque je bosse, je fais ça entre par exemple 8h et midi, puis je mange et je marche, et après vers 14-15h je rebosse jusque genre 18h. Je peux enchainer plusieurs semaines comme ça. Et puis bah, voilà le résultat, ce sont les bouquins finis ! ^^
Quels personnages as-tu le plus apprécié travailler, créer, imaginer ?

Y en a plein !
J’ai vraiment adoré créer Torhwa, l’araignée. J’ai beaucoup aimé l’histoire de Taskem, le nain, et récemment pour le tome 3, j’ai beaucoup aimé les histoires de « nouveaux personnages » qui font le fil rouge (Caleb, le délaissé, et Pargaras).
Bien entendu, il y a Ciwen aussi, qui est un personnage très particulier.
Mais je vais me retenir de trop raconter pour ne pas spoiler.
Au contraire, quels personnages t’ont donné le plus de fil à retordre ?
Il n’y en a pas j’avoue, la difficulté que j’ai quand j’écris c’est plutôt connecter les choses. Développer ou créer un perso n’est pas quelque chose avec lequel j’ai du mal. Il faut bien entendu des fois que je change quelques petites choses, mais honnêtement, ce n’est vraiment pas compliqué pour moi.
Je crois que le plus difficile a été Caleb, car il y avait énormément de choses à dire sur lui : il fallait énormément contextualiser, détailler plein de choses, mais le personnage en lui-même je l’avais en tête tout de suite.
Ta campagne Ulule pour la sortie du 3e tome de ta saga Les royaumes démoniaques est lancée. Peux tu nous en dire quelques mots ?
J’ai besoin de sous ! – rires
Bon, plus sérieusement, ça ressemble un peu à ça (malheureusement), car j’ai comme d’habitude choisi un projet qui n’est pas simple. Cela coûte de faire un livre illustré comme ça, et avec les récents évènements, sans salons ni rien, les auteurs galèrent beaucoup.
Avec ma petite équipe, on souhaitait aussi profiter de faire ce crowdfunding du tome 3 pour pouvoir proposer pleins de choses annexes, comme les illustrations, des goodies, ou bien entendu les autres tomes. Tout le monde y est gagnant.
Ce sera aussi l’opportunité de voir si ce genre d’initiative fonctionne pour de futures idées. Comme un bestiaire par exemple, ce serait un artbook mais avec du textes et des descriptions de mon univers. J’aimerais bien faire ça mais ça aussi c’est super cher à produire.
Donc si vous voulez aider ce genre de projet voir le jour, c’est l’occasion de participer !
Enfin, qu’aurais tu envie de dire aux lecteurs curieux de découvrir ton univers ?
C’est un univers mature, adulte, rude, qui a une atmosphère et une ambiance particulière. Ce n’est pas un univers, ni des livres, desquels vous sortirez intacts (enfin je l’espère).

Si vous voulez une histoire sérieuse, avec son lot d’obscurités et de ténèbres, vous donnant l’opportunité de vivre une aventure et de réfléchir sur pleins de choses, cet univers est fait pour vous. Je vous l’assure.

Je remercie Christopher Evrard d’avoir gentiment pensé à moi pour cette interview et d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Pour les plus curieux qui souhaiteraient découvrir son incroyable univers, mon avis sur le premier tome est disponible juste ici.

Pour en savoir plus et soutenir son projet de lancement du 3e tome, toutes les informations seront disponibles ici.

J’espère que cette interview aura éveillé votre curiosité. A très vite pour de futurs articles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s