[Littérature] Les royaumes démoniaques tome 1: La Roche des Âges

Auteur/rice : Christopher Evrard

Genre : Fantasy

Edition : Auto-édition

Parution : Septembre 2018

Nombre de pages : 392 pages

Résumé :


« Mes erreurs sont tout ce qu’il me reste. » – Ciwen

L’horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythes résonnent dans l’inconscient collectif comme des promesses d’un jour meilleur, telle la mystique Roche Des Âges que Ciwen, un mage de foudre, recherche désespérément.Dans une existence où le macabre est un lot quotidien… Quel est le sens de la vie ? Quelle signification donner à des concepts comme l’amour et la haine, ou la guerre et la paix ? Comment les définir, et les dépasser ?Tant d’éternelles énigmes qui se posent à chaque instant, depuis la nuit des temps. Les réponses apparaissent toujours dans le noir, telles des lucioles fuyantes…

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : la manière dont est construite le livre avec une citation inspirante à chaque début de chapitre et de chouettes illustrations, l’originalité de l’histoire et son caractère atypique porté par des réflexions intéressantes sur notre existence

Ce que je n’ai pas aimé : trouver la carte de l’univers à la fin du livre (j’aurai préféré qu’elle soit au début mais ce n’est qu’une question de goûts personnels), le manque de clarté dans les illustrations en noir et blanc qui mériteraient d’être mises davantage en valeur vu la qualité des dessins et du travail global apparent sur ce roman

Mon avis :

Avant toute chose je tiens à remercier Christopher Evrard pour l’envoi de son ouvrage et sa confiance. C’est toujours un plaisir de découvrir et faire découvrir des ouvrages pour moi d’autant plus lorsqu’ils sont auto-édités !

A dire vrai, j’ai pas mal hésité avant de commencer ma lecture par peur d’être confrontée à un univers complexe qui me demanderait beaucoup de concentration, une aptitude qui m’a fait défaut durant ce confinement. Pourtant, tombée sous le charme de l’écriture de l’auteur lors d’une lecture hasardeuse d’un extrait de sa plume, j’ ai cédé à la tentation et me suis laissée porter. Je n’ai aucun regret !

L’univers sombre et atypique m’a transportée à travers ces paysages, les aventures des personnages ayant suscité bon nombre de réflexions en moi sur des sujets propres à notre existence. Cet aspect de l’histoire est à ce propos franchement intéressant à l’heure où nous sommes confrontés à cette période troublante qui va changer bon nombre d’entre nous et est propice à la remise en question.

En ce qui concerne le récit, Ciwen, un mage recherché va partir à la quête de cette fameuse pierre des âges dont il n’est pas le seul à en convoiter les bienfaits… Et oui, sinon ce serai bien trop facile !

Il va croiser sur sa route bien des compagnons (mais aussi des ennemis) dont Torwha, une créature magique géante à laquelle on prend plaisir à s’attacher. Les rebondissements sont rythmés, l’écriture soignée tout comme le travail global de l’ouvrage. On ressent clairement que l’auteur a eu à cœur de proposer à ses lecteurs un livre de qualité puisqu’en plus des illustrations qui selon moi mériteraient d’être encore plus mises en lumière, il a même pensé à inclure une Playlist à la fin du livre pour prolonger l’aventure et vivre une expérience d’immersion totale au cœur des Royaumes Démoniaques.

Pour sûr, les descriptions précises jouent un rôle essentiel dans la découverte de ce monde que l’auteur dépeint petit peu par petit peu au fil des chapitres.

En résumé, cette histoire unique s’avère être un vrai voyage initiatique qui mérite d’être découvert de tous pour quelques heures d’évasion. La qualité du travail n’est plus à défendre lorsqu’on constate les efforts mis en œuvres dans la construction d’un tel ouvrage plus que complet. Si certains d’entre vous hésitent encore à découvrir des romans de fantasy auto-édités, je suis certaine que le récit de Christopher Evrard saura vous faire changer d’avis ! Pour preuve, il a même réussi à me faire apprécier les araignées ce qui n’est pas une mince affaire…

Vous l’aurez donc compris: si vous n’avez pas encore passé un séjour aux Royaumes démoniaques, n’attendez plus et foncez-y sans plus attendre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s