[Littérature] La malédiction des Dragensblot, tome 1: Le château

Auteur/rice : Anne Robillard

Genre: Fantastique Jeunesse

Edition: Editions Michel Lafon

Parution: Mars 2020

Nombre de pages : 329 pages

Résumé :

Perdu dans un brouillard londonien, Samuel Andersen échoue devant les grilles d’un mystérieux manoir. Très vite, il comprend que ce n’est pas un lieu ordinaire : le feu de cheminée ne s’éteint jamais, le portail s’éloigne dès qu’on tente de s’en approcher… et dans un immense couloir sont alignées quarante-six étranges portes, toutes fermées à clef.
Plus bizarre encore, le manoir est occupé par les ancêtres de Samuel. Pire, ces spectres sont privés de repos à cause d’une malédiction jetée sur leur famille, les Dragensblöt.
Trouver la porte, briser la malédiction.

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : La plume entraînante et addictive, l’univers fascinant et l’intrigue palpitante, la relation attachante qui unit Samuel et sa fille, la couverture sublime.

Ce que je n’ai pas aimé: certaines longueurs pesantes, les nombreux ancêtres qui m’ont perdue dans le récit quelques fois, l’absence de dragon dans l’histoire (oui, oui, pour moi s’il y en a un sur la couverture, il m’en faut un dans le récit bon sang 😜)

Mon avis :

Qui n’a jamais rêvé de rencontrer ses ancêtres dans un autre monde pour en découdre avec ces questions qui nous rongent, ces énigmes qui nous hantent, ces secrets qui vampirisent notre besoin de découvrir d’où l’on vient pour daigner s’accomplir et avancer ?

C’ est ce qui va arriver à Samuel, artiste musicien déchu et perdu qui va composer avec la mort et l’avenir des siens, son destin, en échappant de peu au pire…

Emprisonné dans ce manoir, privé de sa fille qu’il aime tant, il va devoir mener une quête des plus fastidieuses pour sauver ses ancêtres d’une malédiction qui les hante depuis toujours. Seul vivant parmi les défunts, il est l’unique recours à cette erreur du passé qu’il est missionné de rectifier pour que tous retrouvent leur liberté, en paix.

C’est donc armé de curiosité et de courage qu’il va affronter son passé mais aussi et surtout celui de ses prédécesseurs, traversant ces étranges portes que lui seul est capable d’ouvrir. A travers les âges et les époques, on suit ses folles aventures dans l’espoir qu’il saura trouver la réponse aux secrets qui ont confiné ses ancêtres dans ce curieux manoir pour espérer de nouveau serrer sa fille entre ses bras.

J’ai beaucoup aimé cette histoire fantastique mêlant magie, aventure et émotions. L’univers est fascinant, bien construit et sans surprise, le monde des artistes ici évoqué à travers le personnage de Samuel m’a énormément plu. Voyager parmi les pirates et vikings fut un réel plaisir, un dépaysement considérable qui fait du bien par les temps qui courent. A noter que c’est franchement astucieux de mettre ces époques en scènes dans un roman jeunesse pour ainsi éveiller la curiosité des lecteurs au sujet de cette période passionnante de l’histoire.

Aussi, bien que j’ai en ma possession la saga complète des « Chevaliers d’émeraude », saga de romans jeunesse qui a fait connaître Anne Robillard, je n’avais encore jamais lu sa plume qui, par cette lecture, m’a pour le coup littéralement donné envie de corriger cette erreur !

En résumé, pour autant qu’il soit possible de s’y perdre quelque peu avec tous ces ancêtres, ce premier tome promet une saga géniale remplie d’aventures, de magie et de curieux mystères qui nous feront pour sûr voyager à travers les âges avec grand plaisir ! Merci aux Éditions Michel Lafon pour cette découverte et vivement le second tome, dont la sortie est annoncée pour octobre 2020 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s