[Littérature] Cupidon a des ailes en carton

Auteur/rice : Raphaëlle Giordano

Genre: Développement personnel

Edition: Editions Eyrolles/Plon

Parution: Janvier 2019

Nombre de pages : 418 pages

Résumé :

Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n’est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l’impression d’être encore une esquisse d’elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon. Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s’aimer mieux soi-même, aimer l’autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu’avec ce qu’il faut de travail, d’efforts et d’ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son  » Amourability « .

Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de  » Love Tour « . Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l’Amour.

Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s’éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon.

Meredith trouvera-t-elle ses réponses avant qu’il ne soit trop tard ?

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : La plume enjouée et fraîche de l’auteure, le personnage de Rose et sa fille Timoun, le récapitulatif final des conseils pour tenir son propre carnet d’amourability, l’introspection et la remise en question sur soi, les relations de couple et le monde alentour

Ce que je n’ai pas aimé : le côté trop naïf et aveugle de Meredith qui parfois manque de percuter des choses qui sont grosses comme une maison…

Mon avis :

Par ces temps difficiles, rien de tel qu’une bonne dose d’amourability, non ?

Alors que cette histoire traînait dans ma pile à lire depuis presque un an, c’est à l’occasion de la Saint Valentin connue pour son débordement incommensurable de « sentiments » que je me suis décidée à sortir cette lecture de mes étagères. L’occasion idéale pour lire l’amour ! C’était comme dirait l’autre, ma façon toute particulière à moi de contribuer à cette fête devenue trop commerciale à mon goût et qu’on ne célèbre d’ailleurs plus vraiment avec mon chéri. Et oui, les fleurs, les chocolats, les câlinous, les petites attentions sont bien meilleurs quand ils sont répartis sur l’année et non qu’une seule journée par an, pas vrai ? En plus l’effet de surprise n’en est que meilleur !

Ayant énormément apprécié le premier roman de cette autrice intitulé « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une« , je partais déjà pleine d’espoir à l’idée de faire la connaissance de ces nouveaux personnages et de me plonger dans une toute nouvelle thématique liée au développement personnel. Le sujet de l’amour est ici correctement étudié et ce dans tous les sens du terme à savoir l’amour au sein du couple mais pas que… Sont aussi évoqués l’amour de soi, la base de toute relation, mais également l’amour de l’autre, du monde qui nous entoure. L’aspect introspectif et thérapeutique de l’histoire de Meredith m’a beaucoup plu et fait réfléchir à bien des choses sur moi même, sur les autres. De nature très calme et observatrice, la psychologie de l’être humain et les rapports aux autres sont des thématiques qui se sont très vite avérées captivantes !

Dans une société où l’amour est relégué au statut de bien de consommation, j’ai trouvé cette lecture fort intéressante puisqu’elle met en lumière les difficultés à surmonter pour grandir, se construire et s’épanouir en tant qu’individu mais aussi en tant que couple. Certains conseils sont même valables pour les relations amicales et familiales puisque chaque être, chaque situation est différent.

« La plupart des désaccords et des naufrages sentimentaux ne viennent-ils pas de là ? De l’oubli trop rapide que l’autre n’est pas construit pareil, n’a pas toujours les mêmes besoins, les mêmes attentes, les mêmes modes de fonctionnement ? »

En résumé, c’est une histoire pétillante, rythmée d’humour, de conseils sur le rapport à soi, aux autres, à la vie et à l’amour qui pousse profondément à la réflexion dans cette société où l’individualisme prime sur l’altruisme. A lire sans attendre si ce n’est pas encore fait !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s