[Bande dessinée] Culottées tome 2 : Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent

« On dit aux jeunes filles d’être des princesses délicates. Hermione m’a appris qu’on pouvait être une battante. »

Emma Watson

Hello mes passionnés !

En ce lendemain de Journée internationale de lutte pour les droits de la Femme, j’avais comme à mon habitude envie de célébrer cette cause en littérature tout comme ce fut le cas en 2018 par la chronique d’un ouvrage de circonstance, une bande-dessinée qui j’espère attisera votre curiosité envers ce sujet important qui nous concerne toutes (et tous !), peu importe notre condition sociale, nos origines ou notre culture !

A ce propos, vous pouvez d’ailleurs retrouver mon avis sur le tome 1 publié en 2018 juste ici :

Culottées tome 1 : Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent

Pour l’heure, parlons de cette suite qui m’a tout autant plu !

Auteur/rice : Pénélope Bagieu
Genre : Bande Dessinée
Edition : Gallimard Bande dessinée
Parution : Janvier 2017
Nombre de pages : 168 pages

Résumé:

Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d’investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde… Les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : les causes et sujets forts mis en évidence, la simplicité et qualité de l’ouvrage, les planches et illustrations vives et colorées, le support de la bande dessinée ideal pour sensibiliser les jeunes à ces sujets engagés, en apprendre sur l’évolution des mœurs envers la place de la femme dans la société

Ce que je n’ai pas aimé : être confrontée à des destins révoltants et parfois très durs (mais triomphants !)

Mon avis :

Depuis 1977, cette Journée internationale de lutte pour les droits des femmes est l’occasion pour toutes et tous de rappeler le combat mené par de courageuses figures à travers les années.

C’est le cas ici de Sonia, Thérèse ou encore Cheryl qui à travers leurs revendications et par leurs engagements défendent leurs idées, leurs droits et leurs mentalités concernant la condition féminine dans la société. Sont évoqués entre autre dans ce second opus l’accès aux sports de haut niveau, la liberté d’expression dans le domaine artistique ou encore le libre droit et choix de disposer de son corps.

Cette bande-dessinée met une nouvelle fois ici en avant avec humour et sensibilité 15 autres portraits de femmes audacieuses qui ont mené des combats dans l’objectif de faire avancer les mentalités envers la place des femmes dans la société.

Je lis rarement de bandes dessinées néanmoins j’ai apprécié cette découverte riche et captivante par tout ce qu’on y apprend mais aussi et forcément par la cause féminine qui y est mise à l’honneur. Je trouve le support de la BD pratique et intelligent puisqu’il rend ainsi accessible la lecture à tous et facilite la sensibilisation des jeunes et moins jeunes à ce sujet important. L’humour apporte une réelle touche de fraîcheur mais reste cependant à prendre à la légère. Par le biais de plusieurs situations face auxquelles de nombreuses femmes ont dû faire face avec courage dans l’histoire et pour lesquelles elles continuent de se battre aujourd’hui, l’autrice met le doigt sur un sujet d’actualité qui perdure en France mais aussi à travers le monde : cette obligation constante de devoir lutter pour faire disparaître cette différence entre les deux sexes en matière de droits et d’opinion publique !

A mon sens il est important de s’intéresser à ce sujet d’autant plus lorsqu’on est soi-même une femme.

Pour en venir à cette bande dessinée, c’est tout comme le premier tome une lecture idéale pour une approche en douceur du sujet qu’est celui de la cause féminine d’autant plus qu’il se lit facilement et a le mérite par la même occasion d’enrichir notre culture générale en la matière. J’ai cette fois ci été surtout marquée par le profil de Sonita, la rappeuse afghane qui va s’émanciper par les mots et la musique et devoir faire face aux dictats de son pays où la femme n’a pas la parole libre.

En résumé, je recommande plus que chaudement cette lecture instructive, pleine d’humour et chargée en émotions fortes qui a coup sûr vous fera réfléchir sur bien des sujets autour de la discrimination homme/femme, de la pression que la société nous impose et des combats encore à mener pour faire changer les mentalités et préjugés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s