[Littérature] Rozenn tome 1

Auteur/rice : Laëtitia Danae

Genre : Fantasy

Edition : Editions Plume Blanche

Parution: Septembre 2018

Nombre de pages : 336 pages

Rozenn-tome1

Résumé :

Rozenn Kaplang est une djinn. Durant de longues années son peuple a souffert de la domination des dagnirs, mais si l’esclavage est officiellement aboli, la liberté, elle, garde un goût amer. Et si une union entre princes et princesses de ces différentes tribus permettait de tirer un trait sur un douloureux passé ?

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : la plume délicate et entraînante, l’univers formidablement bien pensé, voyager au gré des paysages orientaux, les sujets forts de la différence culturelle, de la liberté et de l’amour forcé au cœur des arrangements politiques

Ce que je n’ai pas aimé : clairement, Padmé !

Mon avis :

« Au fond, nous ne sommes pas si différents les uns des autres.

Deux jambes, deux bras, un cœur .

Pourquoi résuire son prochain en esclavage alors qu’ensemble, nous pourrions accomplir de merveilleuses choses qui embelliraient notre monde ? »

Par sa plume envoûtante et un travail remarquable sur la psychologie de ses personnages, Laëtitia Danae nous emporte dans son univers oriental, un monde magique peuplé de dagnirs, djinns et autres créatures intrigantes faisant l’objet de nombreux secrets.

C’est dans un contexte politique tendu que l’avenir de Rozenn et ses deux sœurs, Odeleen et Daire, va se voir bouleversé par l’organisation d’un mariage arrangé avec l’un des fils Maddy, né dagnir. Union d’amour, formalité ou arrangement politique ? Cet acte, qui évolue au fil des siècles et des cultures est-il la réelle solution ?

Pour Rozenn et ses deux sœurs s’annonce dès lors un départ précipité pour Pretamia où de nombreuses péripéties les attendent. A travers un texte concis et une intrigue palpitante, on mesure très vite combien l’impact de la différence culturelle dans une relation amoureuse est important.

Aussi, ce que je retiens avant tout de cette lecture est le caractère itinérant de l’histoire qui nous transporte du début à la fin par ses rencontres et ses merveilleux paysages.

De même, chacun des personnages a un rôle prédéfini et nous fait passer par un éventail d’émotions : entre l’envie de bondir sur Cece pour son hypocrisie et ses réflexions humiliantes, étriquer Padmé Maddy, sultane de Pretamia qui est tout ce qu’il y a de plus méprisant et abject, tout y passe !

Mon coup de cœur va tout droit pour Odeleen, l’aînée, en qui je me suis globalement retrouvée : aussi discrète que secrète, aussi bienveillante que protectrice.

A côté de cela, impossible de passer outre le caractère impulsif et prévenant de Rozenn. Daire, du haut de ses seize ans est de son côté en totale admiration devant l’être horrible qu’est Padmé, dans l’espoir d’obtenir ses faveurs et être choisie par l’un de ses fils comme épouse. Manipulation ou stratégie ? A vous de le découvrir…

Entre rivalité, séduction et secrets de famille, ce premier ravira les amateurs de voyages avides de s’évader dans un univers fantastique digne des Mille et une nuits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s