[Littérature] L’ivresse des libellules

Auteur/rice: Laure Manel

Genre: Contemporain

Edition: Editions Michel Lafont

Parution: Avril 2019

Nombre de pages : 381 pages

413wtarlyal3416947010883508289.jpgRésumé:

Quatre couples d’amis dans la quarantaine décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve. Mais l’ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d’électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l’usure et la routine qui guettent les amoureux quand s’invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu’était leur vie, lorsqu’ils ne l’étaient pas encore…

Quand débarque une jeune et jolie célibataire, le groupe est plus que jamais au bord de l’implosion.

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé: retrouver la plume de l’auteure, la couverture nostalgique et estivale.

Ce que je n’ai pas aimé: le fait que les personnages soit plutôt nombreux.

Mon avis :

Un homard puis un kangourou, maintenant des libellules… Sans nul doute, Laure Manel est amie des bêtes ! Du moins pour le choix de ses titres. Il me tardait comme à chaque parution de découvrir le petit nouveau de cette autrice dont je suis inconditionnellement fan depuis que je l’ai découverte avec « La délicatesse du homard ». A ce propos si vous ne connaissez pas encore la plume de Laure Manel, n’hésitez pas à aller lire mes avis sur ses deux premiers romans parus aux Editions Michel Lafont.

La délicatesse du homard

La mélancolie du kangourou

Après nous avoir chamboulés avec deux drames mêlant deuil, secrets familiaux mais aussi amours inattendus, nous la retrouvons ici dans une histoire plus joyeuse d’amitiés et de couples. Une bande d’amis décidés à partir ensemble en vacances pour décompresser et panser les plaies du quotidien pose ses valises en Ardèche. Heureux de se retrouver, ils n’étaient pas sans se douter que leur cohabitation serai plus complexe que prévue… Les habitudes de chacun, le choix des menus pour qu’ils puissent convenir à tous, l’organisation des placards et sorties… Toutes ces tâches vont donner bien du fil à retordre au groupe.

La vie de couple et les relations amicales sont des sujets qui nous parlent à toutes et tous. Néanmoins, bien que le cadre soit bucolique et propice à la détente, ces airs de vacances ne m’ont malheureusement pas transportée plus que ça. Les personnages, bien que tous attachants par leurs tempéraments uniques, étaient trop nombreux et m’ont vite perdue dans les méandres des rebondissements et vécus de chacun. Le fait d’avoir pris l’initiative de lire ce roman en automne y est peut être aussi, inconsciemment, pour quelque chose.

J’ai en revanche été toujours autant fascinée par la plume touchante et authentique de l’autrice et apprécié cette lecture simple dans laquelle on se retrouve facilement grâce aux personnalités hétéroclites des protagonistes.

Avec ce roman contemporain, l’ autrice s’illustre dans un tout autre style d’intrigue laissant de côté ce qui fût le cœur de ses histoires jusque là à savoir les situations dramatiques. Ce fut un pari risqué mais audacieux puisqu’on est tout de même pris dans ce roman estival bien mené et qui a des airs de vacances qu’on a en majeure partie connues au moins une fois. Mon petit conseil : à lire de préférence en été pour une ivresse totale !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s