L’Indé Panda n°6, le magazine numérique gratuit de l’auto-édition

Hello mes passionnés

Aujourd’hui je vous retrouve pour parler auto-édition, un sujet qui, vous le savez, me tient particulièrement à coeur. Pour ceux qui me suivent depuis le début, vous m’avez certainement déjà entendu évoquer ce merveilleux magazine numérique qu’est l’Indé Panda et pour cause : j’ai eu l’immense plaisir de les interviewer sur le blog !

Pour les plus curieux, cliquez ci-dessus pour découvrir l’entrevue. (Promis le panda ne mord pas ! 😉)

Après un an d’existence pour le magazine, et des aléas qui m’ont contrainte à mettre de côté cet ouvrage que j’ai plaisir à suivre depuis ses débuts, me voici de retour avec le sixième numéro qui m’a, je dois dire énormément séduite ! Et quel plaisir de retrouver l’univers des pandas !! (Oui les pandas c est trop mignons donc je suis faible, encore plus lorsqu’ils désignent des auteurs 😉)

Au programme, bon nombre de genres: du thriller, du contemporain, du fantastique et de la science fiction, entre autre. Bref il y en a pour tous les goûts et tout le monde peut y trouver son bonheur, et ceci GRATUITEMENT !

Commençons par la couverture qui a été conçue par Chloé Arrand. Je la trouve magnifique et attrayante ! Impossible de la rater avec ces couleurs chatoyantes qui mettent divinement l’ouvrage en valeur. N’hésitez pas à aller jeter un oeil à ses autres travaux qui valent le détour !

Site web de Chloé Arrand

En ce qui concerne le contenu, cette palette d’ auteurs auto-édités plein de talent annonce de jolies découvertes puisque le principe de ce magazine trimestriel (à l initial) a le mérite de susciter notre curiosité et l’avantage d être pour les auteurs une réelle vitrine. Pour ma part, bien que quelques noms ne me soient pas inconnus (je pense notamment à Bouffanges, Khalysta Farall ou encore Nathalie Bagadey), je me suis noté plusieurs autres noms dont la plume introduite par cette nouvelle a taquiné ma curiosité. J’ai notamment apprécié l’écriture de Nathalie Bagadey, auteure qui me fait de l’oeil depuis un moment avec sa saga « Une autre vie à Citara  » que je vois pas mal circuler sur les réseaux sociaux ou encore Khalysta Farall dont le premier tome de sa saga « Les moissonneurs stellaires » trône dans ma PAL. Cela me rappelle d ailleurs qu’il va me falloir le sortir un de ces quatre tout de même… De même, Zia Odet qui clôture ce sixième numéro m’a marqué par son histoire intense et chargée en émotions…

J ai au contraire moins accroché à la seconde nouvelle du magazine qui fait référence au langage codé. Ce texte audacieux bien que fort de son originalité m’a totalement perturbée et je suis clairement passée à côté de ce récit atypique.

Pour terminer, c’est donc avec regret que j ai refermé ce nouveau numéro. Avec regret? Oui, vous lisez bien ! Car en effet, il s’avère que l’Indé Panda, victime de son succès, passe dorénavant à un ryhme semestriel et non plus trimestriel, ce qui signifie que nous devrons dores et déjà nous armer de patience le temps de retrouver le numéro suivant qui n’est annoncé que pour le mois d’avril prochain ! En attendant, je vous invite à suivre les actualités du magazine sur la page facebook et vu que les pandas pensent à nous (ils sont intelligents ces petites bêtes), des interviews de chacun des auteurs participants seront proposées régulièrement sur le site web du magazine numérique ! Elle est pas belle la vie ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s