[Littérature] Où es-tu?

surprise bookjar logoAuteur : Marc Lévy
Genre : Littérature contemporaine/ Littérature française
Edition : Robert Laffont
Parution : Novembre 2001
Nombre de pages : 272 pages

                                                 Résumé :

où es tuIl avait rêvé d’un amour idéal, elle l’aimait… tout simplement.

Adolescents, ils représentaient tout l’un pour l’autre. Avec l’optimisme de leur jeunesse, ils se sont promis de s’aimer pour toujours – quand bien même le destin devrait les séparer. Et la vie va les écarter l’un de l’autre comme deux étoiles soumises aux lois de la gravitation. Elle affrontera la violence des ouragans en Amérique centrale, tandis qu’il réussira à Manhattan. À l’exception de quelques rencontres furtives à l’aéroport de Newark, ils ne sauront de leurs vies réciproques que ce que disent les lettres qu’ils vont s’écrire pendant des années. Sans jamais que se brise le lien qui les unit…Philip avait alors promis à Susan qu’il serait toujours là s’il lui arrivait quelque chose. Il ne pouvait pas savoir que cette promesse allait profondément bouleverser sa vie. Que pour l’honorer, il devrait ouvrir son cœur à l’inconnu…

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : la plume addictive, le cadre latino-américain
Ce que je n’ai pas aimé : le manque de rebondissements, la monotonie de l’histoire et la relation épistolaire entre les personnages, les longs échanges entre Susan et Philip

Mon avis :

« Où es-tu ? » est le second roman écrit par Marc Lévy, auteur que j’ai eu plaisir à découvrir grâce à son histoire à succès « Et si c’était vrai » parue en 2000 . En tirant le papier « un roman de Marc Lévy » dans ma Bookjar ce mois-ci, j’ai été tout de suite heureuse de ce tirage puisque j’ai rarement été déçue par les écrits de cet auteur. De plus, il s’avère que j’ai un bon nombre de ses romans dans ma PAL et c’était donc l’occasion d’en sortir un, ce qui n’est pas pour me déplaire !

En revanche, avec cette histoire, j’enregistre ma première déception de l’année. L’histoire nous raconte la relation épistolaire entre Susan et Philip, deux amis d’enfance qui entretiennent des sentiments amoureux plutôt illusoires du fait que la vie les a géographiquement éloigné. Lui est mordu de Susan, il va parfois jusqu’à l’attendre durant des heures à l’aéroport, assis à cette petite table de bar. Elle est un oiseau voyageur, effrayée par l’attachement. Cet amour unilatéral m’a autant attristée qu’insupportée au vu du comportement de Susan face aux désillusions de Philip pourtant prêt à tout pour elle ! Et pourtant, pour son bonheur, elle ira jusqu’à le pousser à faire sa vie, de son côté.

Le départ de Susan au Honduras ne va d’ailleurs en rien aider leur relation rythmée par leurs courtes entrevues dans ce petit bar de l’aéroport. J’ai trouvé cette relation fort ennuyeuse car hormis ces interminables échanges par courrier qui durent, et durent…et le fait qu’ils se voient une fois par an en moyenne, rien ne se passe… Les lettres qu’ils s’envoient prennent clairement trop de place dans le récit et m’ont empêché de ‘attacher aux personnages.

Philip passe son temps à l’attendre, à espérer un amour réciproque. Elle passe son temps à fuir, allant jusqu’à le pousser dans les bras d’une autre, pour qu’il soit heureux comme elle dit. Puis un fameux jour, Lisa débarque à la porte de Philip et Mary, sa nouvelle femme, leur aprenant que Susan a perdu la vie.

Cette histoire met en lumière le quotidien de cette famille, la relation de couple complexe que vit Philip avec Mary, jalouse de cette Susan, quelque part. Mais elle évoque aussi la réussite et l’accomplissement de soi au travers de diverses situations et choix que je vous laisse découvrir.

Personnellement, il me manquait quelques rebondissements pour rythmer l’histoire qui met un certain temps à démarrer avec ces échanges épistolaires. Il m’a fallu lire au moins la moitié du livre pour arriver dans le vif du sujet : l’adoption de Lisa par Philip et Mary et l’adaptation de cette famille à cet événement inattendu. J’avoue néanmoins avoir été parfois touchée par l’instinct maternel de Mary envers Lisa bien qu’elle soit parfois dominée par la colère et l’incompréhension.

Pour finir, bien que ce soit ma première déception de l’année, je pense que ce livre peut plaire à des lecteurs ayant vécu la complexité d’une famille recomposée ou friands de récits épistolaires. C’est aussi un livre à découvrir pour les fans de cet auteur et surtout si vous souhaitez  apprécier l’étendue  de son talent qui ne cesse d’évoluer dans le temps. Néanmoins cette lecture n’est en rien transcendante et ne m’a personnellement pas bouleversée.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à venir partager vos ressenti de lecture en commentaire, c’est gratuit et çà me fait toujours plaisir de connaître vos avis =)

Publicités

3 réflexions sur “[Littérature] Où es-tu?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s