[Littérature] Songes sans retour

Auteur : Séverine de Possel Deydier

Genre : Erotique

Edition : Editions du Bord du Lot

Parution : Juin 2016

Nombre de pages :

Résumé :

songes sans retourSonges sans retour est une histoire mêlant émotions, sentiments, et amour charnel osé, voire très osé… Réalité ou fantasme? L’histoire vous dira tout sur la personnalité complexe et attachante d’Eva. Une histoire bouleversante sur la force des sentiments qui soulève la question de savoir jusqu’où sommes-nous prêts à aller par Amour ou pour plaire à l’autre?
Se fourvoyer n’est jamais sans conséquences…
Ce n’est pas Eva qui vous dira le contraire!
Il s’agit d’un roman court, efficace et facile à lire, que sauront apprécier autant les hommes que les femmes.
Vous reconnaîtrez-vous au travers de ces situations et de leurs personnages, dans votre réalité comme dans vos songes?

En quelques mots :

Ce que j’ai aimé : la plume sensuelle et délicate, le personnage d’Eva qui s’avère attachante, roman court qui se lit bien

Ce que je n’ai pas aimé : la faible présence de dialogues qui a rendu ma lecture pesante, l’absence de dissociation claire entre les pensées d’Eva et l’instant présent

Mon avis :

A la base, les histoires érotiques ne sont pas mon genre de prédilection. Je trouve que depuis le succès fulgurant du genre avec la saga « 50 nuances de Grey » ces livres sont devenus un simple phénomène de mode. C’est pourquoi je suis assez difficile en matière de romances érotiques ou d’histoire mettant en avant des scènes de sexe.

Pourtant, lorsqu’on m’a prêté le premier roman de Séverine, le résumé a retenu ma curiosité non seulement parce que c’est une histoire courte mais aussi parce que l’auteure est originaire de la même ville que moi à savoir Beauvais ! Quelle fierté !!

En m’attelant à ce genre de lecture, je m’attends généralement à y trouver de la sensualité, des mots délicats, et bien sûr de la romance et des passages torrides (bah oui, normal quand même lol). En revanche, les scènes brutales et vulgaires, très peu pour moi… Avec « Songes sans retour », j’ai fait face à un récit progressif qui m’a laissée avec un avis mitigé. J’ai eu peur en tournant les premières pages, constatant que les phrases étaient longues et lourdes… Mais ce fut bref puisque j’ai vite été charmée par l’histoire d’Eva. Cette dernière s’avère être la maîtresse d’un célèbre footballeur, un rôle auquel une majeure partie de femmes peut s’identifier pour l’avoir vécu au moins une fois. Par cette situation l’auteure met en avant les thèmes du fantasme, du libertinage, des relations extra-conjugales, des douleurs amoureuses et de la complexité des choix qu’engendre ce genre de relation.

Pour ma part, globalement l’histoire m’a plu. Je l’ai lu en à peine quelques heures et ai bien envie de découvrir les autres romans de l’auteure . Ce fut un réel plaisir de me laisser enivrer par les scènes d’amour décrites avec délicatesse, sans aucune vulgarité. Eva est une jeune femme fort attachante puisqu’elle se retrouve à la fois comblée et perdue dans cette relation complexe, éprise de cet homme qui hante ses pensées les plus intimes. Toutefois j’ai trouvé que la présence de dialogues manquait pour rythmer davantage le récit tout comme j’ai trouvé dommage de ne pas dissocier par un détail de mise en page l’instant présent des pensées d’Eva. A plusieurs reprises, je me suis retrouvée perdue dans cette histoire ce qui m’a parfois coupée dans ma lecture.

En résumé, c’est une histoire agréable et d’actualité, qui se lit rapidement et saura ravir les lecteurs friands d’histoires érotiques qui oseront pousser la porte du jardin secret de la jolie Eva.

 

Acheter ce livre 

Publicités

2 réflexions sur “[Littérature] Songes sans retour

  1. Melly's Book dit :

    C’est le genre de livre que je pourrais aimé, mais je suis refroidi par le manque de dialogue et le manque de dissociation claire entre les pensées d’Eva et l’instant présent. J’ai peur que ma lecture soit gâché par ces deux points.

    J'aime

    • Passion Cultur'All dit :

      Coucou

      Après c’est un choix en effet. J’en ai discuté avec l’auteure et elle m’a dit justement que c’était un choix de l’éditeur pour la non dissociation afin de faire un peu réfléchir le lecteur. Cela expliquerai donc un peu la chose bien que personnellement ça m’ai chiffonnée de devoir trop réfléchir à si nous étions dans ses pensées ou dans l’instant présent (oui mon cerveau est flemmard quand il s’agit de lire des livres érotiques 😂)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s