[Littérature] La délicatesse du homard

Auteur : Laure Manel

Genre : Littérature contemporaine

Edition : Michel Lafon

Parution : Mai 2017

Nombre de pages : 352 pages

la delicatesse du homardRésumé :

François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. A so réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle dit s’appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…

Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir ?

Couverture :

Je la trouve à la fois reposante par la présence de cette femme déambulant sur la plage et mystérieuse par cette demoiselle (Elsa?) représentée de dos. Elle correspond parfaitement au récit et va de paire avec son titre tout aussi intrigant.

Pourquoi ce livre ?

J’ai beaucoup entendu parler de ce titre initialement publié en auto-édition lors du salon du livre de Paris auquel je me suis rendue cette année. Laure Manel et son « homard » ont été cités comme exemple sur le stand amazon pour avoir rencontré un étonnant succès dans l’auto-édition, chose qui a bien sûr attiré mon attention. Lorsque j’ai eu la joie d’apprendre que ce livre allait être publié par les éditions Michel Lafon, je me suis manifestée sans attendre  pour le recevoir en service presse =) Je tiens d’ailleurs à remercier profondément la maison d’édition pour leur patience et l’envoi de ce livre qui m’a valu une splendide découverte. 

Mon avis: 

« La délicatesse du homard « , mais pourquoi un tel titre ? Fut ma première question lorsque j’ai eu le livre entre les mains. Cette interrogation m’a longtemps accompagnée durant cette lecture jusqu’à obtenir la réponse, qui, je vous rassure, est présente dans le récit. Toutefois soyez patients car elle est plus proche de la fin que du début… Quelle tortionnaire cette Laure Manel ^_^

Entrons dans le vif du sujet. Clairement, cette histoire fut un réel coup de cœur pour moi ! Le style de Laure Manel m’a happée dès les premières lignes à tel point que je ne voyais pas défiler les pages sous mes doigts… J’ai donc préféré me retenir et ne pas le lire d’une traite afin de savourer ma lecture et quel ne fut pas ce plaisir ! Les personnages sont plus qu’attachants et l’auteure, à chaque chapitre, nous en dévoile un peu plus à leur sujet, ce qui m’a d’ailleurs tenue en haleine du début à la fin.

D’un côté nous avons cette mystérieuse Elsa dont nous ne savons finalement pas grand chose voir rien du tout au début… On comprend vite qu’elle présente un vécu énigmatique voir difficile mais lequel ? Telle est la question. On peut tout imaginer…De l’autre nous avons François, cet homme seul, sans réelle attache qui ne vit que pour son haras et ses chevaux. On sent combien il est généreux et plein de délicatesse que ce soit envers ses animaux, ses clients ou encore Elsa. Impossible de ne pas être touchée par ce duo qu’on apprend à connaître au fil des pages.

De plus, j’ai énormément apprécié la double narration qui permet de vivre l’histoire à travers Elsa puis de François. Aussi, les chapitres courts apportent une légèreté au récit et ont clairement rendus ma lecture agréable. On est immergés dans la tête des deux héros ce qui les rend forcément tout de suite attachants. Je terminerai en ajoutant que l’auteure a su de sa plume addictive nous concocter avec brio une recette littéraire qui vous fera sans nul doute fondre: un titre intrigant, des personnages attachants présentant un réel vécu, une histoire touchante mêlée à des passages poignants, des paysages reposants et une fin chargée en émotions. J’ai même eu un énorme pincement au coeur lorsque j’ai du quitter ces personnages en refermant la dernière page…

Je n’aurai qu’un conseil à vous donner : si vous hésitez encore à découvrir cette histoire, ne vous posez plus de questions et embarquez pour la Bretagne en compagnie de François et d’Elsa !

Extrait :

[…] Je n’ai pas très bien dormi. Les scènes de la journée écoulée me revenaient en boucle. Quand je pense qu’elle aurait pu se noyer Et si je n’étais pas allé la chercher ? Je me sentais responsable de son geste, même si, en profondeur, il ne m’appartient pas. Il était un écho à quelque chose de douloureux, de récent ou d’ancien je l’ignore. En tout cas, elle en traîne des choses dans son sac à dos. Le « hasard » l’a menée ici. Je ne sais pas si je dois m’en réjouir. Elle a peut-être fait quelque chose de répréhensible, et comme je l’héberge je deviens son complice.

Pour autant, allez savoir pourquoi, sa détresse me parle, et je ne me vois pas la jeter dehors…

Envie de « fêter »un nouveau départ et de lui offrir un déjeuner d’accueil : je file en voiture au village, j’achète la meilleure baguette, des croissants, des pains au chocolat, et je reviens rapidement.Laurent arrive à 9h30 et je voudrais prendre du temps avant. […]

Publicités

5 réflexions sur “[Littérature] La délicatesse du homard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s