[Littérature] Entre mes mains le bonheur se faufile

Auteur : Agnès Martin-Lugand

Genre : Littérature contemporaine

Parution : Juin 2014

Edition : Michel Lafon

Nombre de pages : 332 pages

entre mes mains le bonheurRésumé :

« Depuis l’enfance Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme s’est résignée.

Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre son destin en main. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de ‘ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire… Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer. »

Pourquoi ce livre ?

Dès lors que j’ai appris que j’allais rencontrer Agnès Martin-Lugand, j’ai eu envie de lire un autre de ses livres. Et comme j’avais « Entre mes mains le bonheur se faufile » dans ma pal, c’était l’occasion parfaite de le commencer. Pour connaître tous les détails de ma rencontre avec l’auteure dans les locaux des éditions Michel Lafon, je vous invite à (re)découvrir l’article que j’ai publié à ce sujet.

La couverture :

Fidèle à l’image de marque d’Agnès Martin-Lugand, on y retrouve cette femme énigmatique et ces tons noir et blanc propre à chaque livre de l’auteur. J’aime beaucoup ce principe et cette femme mise en avant sur la couverture qui laisse planer une part de mystère.

Mon avis :

Comme le dit si bien le Dalaï Lama : « Vous êtes maître de votre vie et qu’importe votre prison, vous en avez la clé ».

Dans cette histoire, après qu’un événement jusqu’ici caché à Iris soit dévoilé au grand jour, la jeune femme décide de croire en son destin et prendre sa vie en main ! Elle ouvre la serrure de sa prison qui jusque là l’enfermait dans un quotidien qui ne lui ressemblait pas. Motivée et armée de son courage, elle s’installe à Paris dans le but d’entreprendre une formation dans la mode et aller jusqu’au bout de son rêve. C’est une nouvelle étape dans sa vie qui s’ouvre à elle, une étape qui va la voir s’épanouir, gagner confiance en elle, lui permettre de faire connaître son talent et déployer ses ailes mais aussi lui faire vivre des émotions fortes, surmonter des situations difficiles et mettre son couple à rudes épreuves. Dans ce nouveau récit, vous l’aurez compris, l’auteure nous plonge dans l’univers intime et exigeant de la mode et la haute couture.

Tout comme dans « J’ai toujours cette musique dans la tête » il m’a fallu peu de temps pour m’attacher aux personnages, en particulier à Iris. Je me suis beaucoup retrouvée dans son obstination, sa loyauté et son caractère ambitieux. Au fil des pages, on fait la connaissance des personnages, tous différents les uns des autres. Marthe m’a vite insupportée et beaucoup intriguée. Gabriel, l’assistant de cette dernière m’a fait littéralement craquer bien que son comportement envers les femmes m’ait fortement interpellée… Cette taquinerie et ce jeu de séduction qu’il met en place auprès d’Iris m’a accrochée dès le premier instant, hantée par cette envie d’en savoir plus. Encore une fois, je me suis laissée embarquer par la plume addictive d’Agnès Martin-Lugand au point d’avoir fini ce livre en moins de deux jours !

Au cours de cette lecture, je suis passée par une montagne d’émotions telles que la joie, la crainte, la colère ou encore l’admiration. J’ai littéralement été surprise par la fin, aucun de mes soupçons ayant été éveillé puisque je ne m’attendais aucunement à une telle chute. Pour ma part c’est le second roman que je lis de cette auteure et j’ai déjà envie de lire les suivants !

J’ai passé un agréable moment de lecture et ai eu beaucoup de mal à quitter les personnages une fois la dernière page refermée. C’est un roman qui se lit bien, parfait pour s’évader, se laisser emporter et qui grâce à ses personnages attachants nous amène à réfléchir sur plusieurs sujets qui nous concernent tous : la vie de couple, la carrière, l’amour, l’ambition et tous les choix qui régissent nos vies. Nous sommes les seuls maîtres de nos propres destins est le message que je retiens de l’histoire d’Iris ! Une lecture que je vous recommande chaudement !

Publicités

4 réflexions sur “[Littérature] Entre mes mains le bonheur se faufile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s