[8] Plume à Papote: Les 5 recommandations livresques d’Au Fil des Livres

Hello mes passionnés !

Alors que vient de s’achever ma journee au Salon Fantastique qui fut riche en rencontres et en émotions, La Plume à Papote fait son grand retour après plusieurs semaines de pause. Aujourd’hui j’ai donc le plaisir d’accueillir le blog Au fil des livres que vous avez certainement découvert sur ma page récemment qui va vous parler de 5 livres qui lui ont plu. Ce charmant blog littéraire a eu la gentillesse de me proposer une interview que je vous invite à découvrir ici. Je remercie le blog Au Fil des Livres d’avoir accepté de se prêter au jeu de La Plume à Papote et vous laisse donc en sa compagnie.

1/ « Je me suis tue » de Mathieu Menegaux :

je me suis tueRésumé:

Un dîner en ville. Au menu, nourriture bio, affaires et éducation des enfants. Claire s’ennuie et décide de rentrer seule à vélo. Elle ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer. Tour à tour victime puis criminelle, Claire échoue en prison et refuse obstinément de s’expliquer. À la veille de son jugement, elle se décide enfin à sortir de son mutisme…

Ce qu’en pense Au Fil des Livres (AFDL):

C’est un véritable coup de cœur ! Ce livre est fort, captivant, admirablement bien écrit. Le silence de cette femme est poignant et on lit son récit jusqu’à son inexorable perte sans pouvoir lâcher le livre.

2/ « De tes nouvelles » d’Agnès Ledig :

de tes nouvellesRésumé:

Anna-Nina, pétillante et légère, est une petite fille en forme de trait d’union. Entre Eric, son père, et Valentine, qui les qui les a accueillis quelques mois plus tôt un soir d’orage et de détresse. Maintenant qu’Eric et Anna-Nina sont revenus chez Valentine, une famille se construit jour après jour, au rythme des saisons. Un grain de sable pourrait cependant enrayer les rouages de cet avenir harmonieux et longtemps désiré.

Ce qu’en pense AFDL:

Avec la suite de « On regrettera plus tard », on retrouve avec plaisir les personnages qui nous ont fait vibrer. A nouveau, on s’immerge dans une leçon de vie qui nous rappelle que le bonheur est dans l’instant. C’est un coup de fouet au moral !

3/ « Et je danse aussi » de Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux :

et je danse aussiRésumé:

Un mail comme une bouteille à la mer. D’ordinaire, l’écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d’admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n’est pas une  » lectrice comme les autres « . Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu’elle lui a fait parvenir – et qu’il n’ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s’établit qui en dévoile autant qu’elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun…

Ce qu’en pense AFDL:

Un échange de mails qui nous entraîne dans le partage d’une intimité riche en secrets, non-dits, douleurs et espoirs. Une écriture d’une grande qualité. Passionnant.

4/ « Pari risqué » de Belinda Bornsmith :

pari risquéRésumé: 

Depuis des mois, Jailyn lutte pour garder la tête hors de l’eau. En difficulté, elle risque de perdre sa bourse d’études. Aussi, quand sa colocataire décide de lui donner un coup de pouce, elle accepte sans se douter de ce qui l’attend.
Lui… Knox…

Tatoué, sexy, hot… et aussi glacial qu’un iceberg ! Mais elle n’a plus vraiment le choix et son aide, c’est juste l’histoire de quelques semaines. Pourtant, de rencontre en rencontre, il la déstabilise, l’intrigue et l’attire. Terriblement.
Garder ses distances devient très dur. Se protéger, encore plus.
Jusqu’au jour où tout bascule entre eux…

Ce qu’en pense AFDL:

Une romance que j’ai ADOREE ! Des vrais sentiments qui se tissent progressivement, des personnages avec du caractère, des scènes de sexe oulala, hot ! Et en plus, c’est très bien écrit !

5/ « Rien ne s’oppose à la nuit » de Delphine de Vigan :

rien ne s'oppose à la nuitRésumé:

Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre.

Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence.

Ce qu’en pense AFDL:

Ce livre prend aux tripes, retourne et ne laisse pas indifférent. Delphine De Vigan réussit là un pari extrêmement difficile : de son écriture fluide, limpide, incisive, elle raconte sa mère. Une lecture qui m’a mis les larmes aux yeux.

C’est ici que s’achève cette Plume à Papote qui j’espère vous a plu ! Pour découvrir l’avis d’Au Fil des Livres sur d’autres lectures, rendez-vous dès à présent sur sa page facebook dès à présent. N’hésitez pas à me faire part de votre avis sur cet article en commentaire =)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s