[Littérature] Les Gardiennes de l’aube~ Tome 1:Rose,la lutte contre le destin

Auteur : Virginie Carré-Lapresad

Genre : Fantastique

Parution : 21 janvier 2017

Edition : La Plume et le Parchemin

Nombre de pages : 304 pages

Résumé :

les-gardiennes-de-laubeAprès la mort brutale de ma mère, je me retrouve avec un père absent et une grand-mère despotique. Mais je dois faire face à bien pire : Lilith et sa vengeance séculaire. Cette créature traque les aînées de notre famille et nous élimine sans vergogne. Je veux savoir pourquoi et croire que rien n’est écrit. Deux choix s’offrent maintenant à moi : provoquer ma destinée ou la subir.

Je suis Rose, Gardienne de l’humanité. Héritière d’un lourd secret depuis longtemps oublié. Voici mon histoire.

La couverture :

Je la trouve sublime ! Elle dégage une part de mystère, laisse deviner l’aspect fantastique de l’histoire sans en dire trop. C’est une chose qui m’a motivée à me proposer pour cette lecture d’ailleurs !

Pourquoi ce livre ?

Je suis tombée par hasard sur un appel à candidature passé par les Editions La Plume et Le Parchemin proposant ce service presse. J’ai la joie d’avoir été choisie parmi plusieurs candidatures et j’en profite pour les remercier sincèrement pour l’envoi de ce service presse et pour leur confiance.

Mon avis :

Dès l’épilogue, l’auteur nous plante le décor de son univers mêlant sorcières et êtres démoniaques aux dents pointues ! On comprend rapidement qu’on a à faire à un univers fantastique et quel fut mon plaisir de le découvrir !! Je m’y attendais un peu puisque j’avais lu au préalable le résumé mais dès les premières lignes j’ai été prise d’engouement pour cette histoire magique et sombre.

Par ailleurs, je suis vite redescendue de mon nuage en poursuivant les premiers chapitres, sans réellement comprendre où l’auteure m’emmenait. Les premières scènes sont décrites avec une précision de maître et amenées par de longues phrases sans fin. J’ai commencé à me lasser, me poser des questions. Heureusement cela fut de courte durée puisque je me suis par la suite laissée porter par la plume envoûtante et élaborée de Virginie.

L’histoire se passe en plein cœur du XIXème siècle en France, époque des filles de joie et disparités profondes entre les très riches et la misère des très pauvres. On découvre l’histoire de Rose à commencer par la rencontre de ses parents, sa conception, sa naissance puis arrive le décès de sa mère Jeanne. Cette scène comme d’autres à la suite qui rythment le récit m’a littéralement marquée et retournée !

Désormais le récit se recentre sur Rose elle-même pour en apprendre davantage sur sa famille, son avenir et son destin. En effet, cette dernière renferme un lourd secret qui lui attire les foudres de Lilith, un être démoniaque du genre vampirique qui par tous les moyens cherche à l’éliminer. Cette haine envers Rose n’est pas là par hasard… J’ai ressenti une part de jalousie ainsi qu’une intense souffrance chez cette créature ayant soif de vengeance.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Rose, une femme revendicative qui respire la détermination ce qui ne plaît pas forcément à sa grand mère paternelle, Marthe, une femme aigrie pleine de principes qu’on aime détester. Cultivée et parfois insolente, Rose va voir sa main être promise à cet odieux personnage de Philippe. Je l’ai haït à un point celui-là… Vous ne pouvez pas vous imaginer ! Hautain, prétentieux, humiliant, sarcastique et j’en passe. Il ira même jusqu’à violenter la jeune femme et ne s’arrêtera pas là… Fort heureusement elle est très proche de Marguerite, curieuse femme qui est prête à tout pour la protéger et la soutenir. Rose et Marguerite, deux prénoms de fleurs, serai-ce un signe ?Je vous invite à lire ce livre pour comprendre pourquoi.

A toutes ces péripéties, cette traque incessante de Lilith envers la famille de Rose vont se mêler une histoire d’amour atypique entre Rose et le séduisant Declan, son nouveau voisin. Tous deux vont se voir confrontés à un tas d’épreuves : amour impossible, amour caché, séparation, son mariage avec Philippe… Et ce n’est pas sans compter sur la vicieuse Lilith qui va bien évidemment s’en mêler.

Bref, vous l’aurez compris, c’est un roman riche en rebondissements et plein d’émotions. Pourtant je vous garantie que depuis le succès des Twilight je ne suis pas friande de ce genre d’histoires de vampires ayant été victimes d’un effet de mode à mon sens ! En revanche, l’auteur et sa plume captivante ont su me faire voguer au fil des pages et me surprendre chaque seconde !

Aussi, c’est une lecture qui porte fortement à réflexion sur la condition féminine. A cette époque les femmes devaient être soumises, n’avaient pas le droit à la culture et étaient cantonnées aux dictas des règles de vie chez la bourgeoisie. L’auteur souligne d’ailleurs cet aspect par un effet d’écriture: le pronom « elle » apparaît avec une majuscule et en italique tout au long du texte.

Rose représente une réelle revendication aux droits des femmes, elle est réfractaire à tout ceci et met tout en œuvre pour se cultiver, monte à cheval et n’en fait qu’à sa tête, n’en déplaise aux autres ! C’est d’ailleurs ce qui rend son personnage attachant selon moi.

J’ai passé un agréable moment de lecture à m’évader dans cet univers de vampires et de sorcières souligné par des scènes à la fois touchantes,percutantes et magiques. Vivement le tome 2 !

Extrait:

[…]  » Lilith se réveilla la première, comme à son habitude. Elle souleva le couvercle de son cercueil en bois d’acajou, au grain fin et régulier rubané de rouge, et se faufila hors de celui-ci pour aller se poster devant la fenêtre, prenant soin d’éviter les derniers rayons de soleil. Quelques minces filets nuageux rose-orangé étaient encore suspendus sur l’horizon d’un ciel de nuit déjà parsemé d’étoiles.

Pourquoi Dieu leur avait-Il interdit de se promener parmi le commun des mortels sous la lumière de l’astre solaire? Certes, Elle-même pouvait s’exposer quelques heures au grand jours non sans souffrance, cela lui valait une diminution de ses pouvoirs, des brûlures sur sa peau laiteuse et une fatigue telle qu’un repos forcé dans la terre fraîche pour apaiser ses maux lui était nécessaire.  » […]

Ce roman est disponible dès à présent sur la boutique des Editions La Plume et le Parchemin.

Et vous? Avez-vous lu « Les Gardiennes de l’aube, tome 1 » ? N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire.

Publicités

5 réflexions sur “[Littérature] Les Gardiennes de l’aube~ Tome 1:Rose,la lutte contre le destin

  1. cocounette dit :

    Je t’avouerais que tout ce qui concerne les vampires a finit par me lasser mais cette histoire a l’air vraiment sympa, sombre et avec une dose de critique sur la condition de la femme, il me tente bien!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s