[2]La Plume à Papote: Les 5 recommandations livresques de James Osmont

Hello mes passionnés !

Comme chaque dimanche, nous avons rendez-vous avec cette bavarde de Plume à papote. Aujourd’hui j’ai la joie d’accueillir le talentueux James Osmont, auteur auto-édité qui a écrit « Régis » puis « Sandrine », deux romans partagés entre drame et thrillers psychologiques. Séduite par la plume de cet auteur après avoir fait la connaissance de « Régis » j’ai naturellement inscrit « Sandrine » sur la liste de mon ABC Challenge des auto-édités à la lettre O. Je remercie chaleureusement James Osmont d’avoir accepté de participer. 

Désireuse de vous faire découvrir son univers particulier et pour vous permettre de faire sa connaissance, James va non pas recommander cinq romans qu’il considère comme les meilleurs, mais cinq livres qui ont forgé ses goûts littéraires, sa manière d’écrire et le champ de son imaginaire…

1/ Germinal d’Emile Zola :

germinal-312Résumé :

Fils de Gervaise Macquart et de son amant Lantier, le jeune Etienne Lantier s’est fait renvoyer de son travail pour avoir donné une gifle à son employeur. Chômeur, il part, en pleine crise industrielle, dans le Nord de la France, à la recherche d’un nouveau emploi. Il se fait embaucher aux mines de Montsou et connaît des conditions de travail effroyables (pour écrire ce roman, Emile Zola s’est beaucoup documenté sur le travail dans les mines)

Il fait la connaissance d’une famille de mineurs, les Maheu et tombe amoureux de la jeune Catherine. Mais celle-ci est la maîtresse d’un ouvrier brutal, Chaval, et bien qu’elle ne soit pas insensible à Etienne, elle a à son égard une attitude étrange.

Etienne s’intègre vite parmi le peuple des mineurs. Il est révolté par l’injustice qu’il découvre et par les conditions de vie des mineurs. Il propage assez rapidement des idées révolutionnaires.

Lorsque la Compagnie des Mines , arguant de la crise économique, décrète une baisse de salaire, il pousse les mineurs à la grève. Il parvient à vaincre leur résignation et à leur faire partager son rêve d’une société plus juste.

Lorsque la grève éclate, la Compagnie des Mines adopte une position très dure et refuse toute négociation. Affamés par des semaines de lutte, le mouvement se durcit. Les grévistes cassent les machines et les installations minières et agressent les bourgeois. Les soldats viennent rétablir l’ordre mais la grève continue. De nombreux mineurs défient les soldats qui tirent sur les manifestants : Maheu, l’ouvrier chez qui Lantier avait pris pension, est tué.

La grève est un échec. Les mineurs se résignent à reprendre le travail. C’est alors que Souvarine, un ouvrier anarchiste , sabote la mine. De nombreux mineurs meurent. Etienne, Catherine et Chaval, son amant, sont bloqués dans la mine. Chaval provoque Etienne qui le tue. Il devient enfin l’amant de Catherine qui meurt dans ses bras avant l’arrivée des sauveteurs. Etienne sort vivant de cet enfer, et part pour Paris.

Même si la révolte a échouée, Etienne est plein d’espoirs dans la lutte que les ouvriers mènent contre les inégalités. Un jour, il en est persuadé , ils vaincront l’injustice….

Commentaire de James :

Je pense que c’est le premier coup de poing que j’ai pris, jeune, après les Sherlock Holmes et les Fais-moi Peur, des trucs de gosses, avec tout le respect que j’ai pour Conan Doyle… Germinal c’est plus noir qu’un thriller, c’est violent et beau, c’est nerveux et vrai, humain et social, la puissance dramatique de ce roman m’a beaucoup marquée.

2/ Hyperion de Dan Simmons :

Résumé :

Hypérion raconte le cheminement géographique et intérieur des sept pèlerins choisis par l’Hégémonie pour rencontrer le Gritche. Pendant cette traversée de l’espace et des étendues hostiles de la planète Hypérion, chaque pèlerin raconte son histoire à ses compagnons. Dans Hypérion I, le lecteur fera la connaissance de Lénar Hoyt, de Fedmahn Kassad et de Martin Silenus. Dans Hypérion II, le lecteur pourra suivre les récits de Sol Weintraub, Brawne Lamia et du Consul, Het Masteen étant « enlevé » avant de pouvoir conter le sien. L’arrivée dans la vallée des Tombeaux du Temps et les conséquences de ce pèlerinage pour le monde de l’Hégémonie fait l’objet du second volet des Cantos d’Hypérion, le roman intitulé : La Chute d’Hypérion.

cycle_hyperion

Commentaire de James :

J’ai lu longtemps beaucoup de science-fiction, de la fantasy, des trucs qui tournent finalement un peu en rond alors qu’ils seraient censés ouvrir toutes les portes de l’imaginaire parce que justement ils sont libérés du carcan du réel… Hyperion c’est un conte, une ode, un rêve, c’est exigeant, poétique, vraiment pas facile d’accès mais à la fois très ambitieux et complètement fou tout en respectant les codes de la SF, pour moi c’est un monument.

3/ Les Fournis de Bernard Werber :

les-fourmis-werberRésumé :

Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d’individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires… Ses armes aussi. Terriblement destructrices. Lorsqu’il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu’il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces « infra terrestres », au fil d’un thriller unique en son genre, où le suspense et l’horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des… fourmis.

Commentaire de James :

C’est un auteur décrié, certes populaire, qui a peut-être été trop loin ou trop longtemps dans sa démarche, il devient à mon sens un pompeux et digressif, mais quand même son début de carrière, les Thanatonautes, l’Encyclopédie du Savoir relatif et Absolu et donc surtout la trilogie des Fourmis, c’était innovant, scientifique, curieux, c’était notre Harry Potter à nous (au sens d’amener plus d’un gosse à la lecture), un genre de nouveau Jules Verne pour ados à l’aube du XXIème siècle.

4 / La Tour Sombre de Stephen King (série de 8 romans):

Résumé :

livre_la-tour-sombre-integrale_01Roland est le dernier pistolero encore vivant de la contrée de Gilead, aujourd’hui disparue. Son monde, semblable à la Terre par certaines similarités culturelles ou certains vestiges technologiques, est proche du Far West américain du xixe siècle, mais la magie y est également présente. Au départ, à la poursuite d’un mystérieux homme en noir, Roland va par la suite partir en quête de la Tour sombre, un endroit fabuleux censé être le pivot de tous les mondes possibles. Trouver cette Tour dans le but de guérir son monde à l’agonie va tourner à l’obsession pour le pistolero, qui va également devoir trouver des compagnons de route pour l’épauler durant ce long périple à travers différents mondes.

Commentaire de James :

Je ne suis pas spécialement fan du King, de ses histoires d’épouvante qui ont quelque chose du cahier des charges, c’est devenu une telle marque de fabrique… Avec la saga du Pistolero, ce personnage et cette univers complexe qu’il a créé, je pense qu’il a réussi le tour de force de s’extraire de ces contraintes là, de ces habitudes là, ça résume et ça ouvre à la fois totalement son œuvre et le « système solaire de son imagination », comme il dit lui-même… J’ai passé un an à lire la Tour Sombre, exclusivement. Je ne lis/lisais pas vite mais j’étais totalement dans son univers, et ça je ne l’ai vécu avec aucun autre auteur.

5/ Au-Délà Du Mal de Shane Stevens :

au-dela-du-malRésumé :

À 10 ans, Thomas Bishop est placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère. Il s’en échappe quinze ans plus tard et entame un périple meurtrier particulièrement atroce à travers les États-Unis. Très vite, une chasse à l’homme s’organise : la police, la presse et la mafia sont aux trousses de cet assassin hors norme, remarquablement intelligent, méticuleux et amoral.
Les destins croisés des protagonistes, en particulier celui d’Adam Lenton, journaliste dangereusement proche du meurtrier, dévoilent un inquiétant jeu de miroir, jusqu’au captivant dénouement.

Commentaire de James :

C’est un livre important, le personnage de Thomas Bishop, la malédiction en héritage sur plusieurs générations, tous les rouages y sont, et c’est sans doute LE thriller que je retiendrais si je ne devais n’en choisir qu’un. Attention, pas parce que c’est le thriller ultime, juste parce que c’est un des premiers thrillers psychologiques modernes à mon sens. En effet on se trompe si on aborde ce livre en pensant que c’est une nouveauté, ou un livre récent au motif que la traduction française a mis trente ans à sortir. Mais si on a bien en tête que ce bouquin a été écrit en 1979, alors on se dit qu’on n’a pas inventé grand-chose depuis.

C’est ici que s’achève le second article de La Plume à Papote. J’espère qu’il vous a plu et a attisé votre curiosité concernant l’univers de cet auteur. Si toutefois vous aussi souhaitez participer en tant qu’auteur, blogueur, booktubeur… N’hésitez pas à me laisser un message en commentaire ou bien me contacter directement via l’onglet « contact ».

Envie de suivre les actualités de James Osmont? Cliquez sur l’image et rendez-vous dès à présent sur sa page facebook.

regis

Publicités

3 réflexions sur “[2]La Plume à Papote: Les 5 recommandations livresques de James Osmont

  1. lautreecho dit :

    « Les fourmis »… Je me souviens de cette série comme étant celle qui m’a fait définitivement accrocher à la lecture. Et « Hypérion » m’a vivement été recommandé donc je compte m’y mettre dans les prochaines semaines…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s