[Littérature] « C’est pour ton bien », méditation sur la liberté

Auteur/rice : Cindy Costes
Genre : Littérature contemporaine

Parution : Août 2016

Edition : Auto-édition

Nombre de pages : 23 pages

cest-pour-ton-bien

Résumé :

Laetitia est une jeune femme d’aujourd’hui, une battante. Bien entourée par ses collègues, sa meilleure amie et sa mère… Bien entourée? Oui… Effectivement, tous sont là pour la conseiller, la pousser à prendre les bonnes décisions que ce soit dans la vie amoureuse ou professionnelle.

Mais finalement qui sont-ils pour juger et dire « ce qui est bon » ?

En quelques mots:

Ce que j’ai aimé: la sobriété de la couverture, le sujet de la liberté des femmes

Ce que je n’ai pas aimé: –

Découverte grâce à l’Indé Panda, le magazine des auteurs indépendants dont vous pouvez retrouver mon interview, Cindy Costes a gentiment accepté de participer à mon ABC Challenge en me suggérant de lire sa nouvelle pour la lettre C. D’ailleurs, je suis super méga contente car ceci est la première chronique publiée dans le cadre de ce challenge !

Mon avis :

L’histoire commence par une fête d’anniversaire entre copine de laquelle Laeti doit partir. Elle est retenue à la porte par son amie d’enfance, Gaby avec qui elle discute de son avenir professionnel et sujet qu’elle redoutait : son ex.

Laeti est une femme indépendante et mère de 2 enfants. Sa dernière relation amoureuse a tourné au vinaigre et c’est pourquoi elle se retrouve seule à élever ses enfants. Femme seule mais pas tant que ça puisqu’elle est disons-le étouffée par sa mère très envahissante et inquiète pour elle ainsi que sa meilleure amie qui a tendance à laisser son travail de côté.

En effet, Gaby est enseignante au collège et elle a cette fâcheuse tendance à savoir tout ce qui est bon pour son amie. Personnellement ce personnage m’a beaucoup énervée car elle est beaucoup trop directrice dans ses conseils et sa manière de tout savoir. Enfin du moins c’est ce qu’elle pense et elle n’a aucune gêne à exprimer son avis. Jusqu’au jour où Laeti apprend qu’elle attend un troisième enfant… Aie, ce n’est pas le genre de nouvelle qui nous enchante surtout quand on vient de se séparer. Bien évidemment elle va spontanément chercher des conseils auprès de son amie qui lui répond catégoriquement qu’elle doit avorter. La jeune femme inquisitrice va même rallier la mère de Laeti à sa cause pour être certaine que tout se passe comme elle l’entend. Et l’avis de Laeti dans tout ça ? Après tout n’est elle pas la seule personne libre de choisir si elle va garder cet enfant ou non ?

Le doute s’installe dans son esprit au point de faire passer ses enfants avant elle. Cette dernière a peur de faire le mauvais choix non pas pour elle mais pour ses enfants. Les ayant élevés en tant que mère célibataire, elle veut leur bonheur avant toute chose, bonheur qu’elle doit donner pour deux puisqu’elle joue le double rôle de parent.

Que faire ? L’auteur de sa plume fluide aborde avec délicatesse le sujet de la liberté des femmes dans leurs choix et notamment celui de l’avortement. C’est à mon sens une courte nouvelle qui mérite d’être lue dans le but de réfléchir à cette question à laquelle s’ajoute aussi la liberté de s’exprimer et de mener sa vie comme on l’entend quoiqu’en dise nos famille et amis, même les plus proches.

acheter-amazon

3 réflexions sur “[Littérature] « C’est pour ton bien », méditation sur la liberté

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s