[Littérature] Le charmant cottage d’Amelia

Auteur : Abby Clements

Genre : Littérature contemporaine

Parution : Octobre 2016

Edition : Editions Prisma

Nombre de pages : 330 pages

Résumé :

cvt_le-charmant-cottage-damelia_5741Alors qu’elle s’apprête à fêter ses 30 ans, Amelia retrouve dans un tiroir une liste de souhaits qu’elle s’était promis de réaliser. Parmi ces vœux figure en bonne place :  » Vivre à la campagne, dans un cottage « … 
Le quotidien d’Amelia est pourtant bien différent : elle occupe avec son mari Jack un minuscule appartement à Londres, quelques mètres carrés où elle se sent étouffer à petit feu… 
Bien décidée à concrétiser son rêve, la jeune femme se lance avec enthousiasme à la recherche d’un cottage où s’installer. Limité par un budget serré, le couple opte finalement pour une vieille bâtisse pleine de charme, mais nécessitant d’être rénovée de fond en comble. 
Lorsqu’elle pose ses valises dans sa nouvelle demeure, Amélia est loin de se douter de l’ampleur des travaux à mener. Elle ignore aussi combien ce déménagement va bouleverser profondément sa vie familiale et sentimentale. 
De surprises en rebondissements, le cottage sera-t-il finalement prêt pour Noël ?

Pourquoi ce livre ?

Cette lecture m’a été gentiment confiée comme premier service presse par les Editions Prisma que je remercie chaleureusement pour leur confiance.

La couverture :

Celle-ci m’a profondément captivée par ses nombreuses couleurs et les pots de peinture. Le fond rappelant une paroie boisée, j’ai tout de suite été intriguée par ce livre et après lecture je trouve que cette magnifique couverture illustre parfaitement le récit de ce roman.

Mon avis :

J’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de ce livre et ai beaucoup apprécié la plume fraîche et légère d’Abby Clements. Pour un premier service presse avec les Editions Prisma, je suis plus que ravie d’avoir choisi ce livre au sein de leur catalogue très varié.

On y fait la connaissance d’Amelia, jeune enseignante trentenaire et londonnienne mariée à Jack. Tous deux vivent dans un petit appartement qui fut leur première acquisition immobilière après s’être mariés. Le couple possède sa petite bande d’amis avec qui ils partagent régulièrement des sorties au bar notamment :Sunita & Nico, Carly & Alex.

Les jeunes mariés aspirent à de nouveaux projets et souhaitent donc faire l’acquisition d’une maison, un logement plus grand pour s’épanouir davantage et accueillir éventuellement un premier enfant.

Seulement suite à quelques péripéties, Amelia, ne souhaitant pas abandonner ses convictions décide de démissionner du lycée où elle enseigne. Elle quitte l’établissement à contrecoeur car la jeune femme adore plus que tout ses élèves et surtout se démmene pour les faire progresser. C’est d’ailleurs un trait de caractère qui m’a profondément touché chez elle. Je l’ai trouvée particulièrement attachante et généreuse dans tout ce qu’elle entreprend.

Au moment où elle retrouve cette fameuse liste de souhaits, l’idée d’emménager à la campagne lui vient donc à l’esprit. Dès lors, Amelia se lance avec son compagnon à la recherche d’un cottage disponible à la vente. Après de multiples imprévus, l’achat est conclu et une nouvelle vie s’offre à eux.

Problème : une totale rénovation de la bâtisse est à prévoir, et pas des moindres… L’auteur nous raconte donc les multiples déboires de ce couple, la mise en place des travaux et les différentes contraintes auxquelles ils sont confrontés. Au point qu’ils se perdent, s’oublient et se séparent pour réfléchir, les travaux étant devenus une obsession étouffante dans l’esprit d’Amelia.

Au fil des pages, on fait la connaissance des nouveaux voisins dont Callum, petit fils d’Eléanor, l’ancienne propriétaire, qui proposera d’apporter son aide à la jeune femme notamment pour le jardin.

De fil en aiguille, on est amené à découvrir l’entourage d’Amelia et Jack, les membres de la famille d’Amelia et même sa sœur qui à la demande de son père va venir d’Irlande lui rendre visite pour apaiser ses idées rebelles.

Bref, vous l’aurez compris, nous assistons aux aventures intrépides de cette jene femme qui va se donner corps et âme pour rénover ce cottage et ainsi en faire la maison de ses rêves ! Mais cela à quel prix ? Tout au long du récit, elle fera de multiples découvertes, se remettra complètement en question et prendra également part au lourd secret que renfermait Eléanor dans cette maison.

Eléanor m’a énormément touchée car bien qu’elle soit agée et fragile, on ressent derrière sa méfiance un fort attachement au vécu du cottage qui est finalement le seul à connaître le lourd secret qu’elle porte depuis toute jeune.

Chaque personnage aussi différents soient ils apporte quelque chose à l’histoire et puis moi-même ayant 25 ans et étant en couple, j’ai bien évidemment aussi rédigé ma petite liste de choses à faire avant 30 ans (avouez-le les filles, vous aussi pas vrai ?:P ). Donc forcément, je n’ai pu qu’adorer cette lecture pleine de rebondissements à la fois touchante et réaliste puisqu’elle nous fait réfléchir sur notre avenir, nos projets et bien évidemment toutes les étapes que rencontrent un couple dans la vie. J’en ai conclu pour ma part que les projets ne doivent pas empêcher le couple d’avancer et qu’il faut avant tout surmonter les épreuves à deux pour les dépasser.

Je recommande ce livre surtout aux filles amatrices de déco, les jeunes femmes qui comme moi font des listes ou encore tout simplement toute personne ayant envie d’une lecture simple pour s’aérer la tête et s’évader en banlieu londonnienne.

Extrait :

[…]Je soulevai la trappe. Il me fallut insister un peu pour qu’elle cède. Je la repoussai sur le côté et finis par monter dans la pièce obscure. Elle sentait le renfermé. Des moutons de poussière apparurent dans le faisceau de ma lampe sur les poutres. Si Jack était là, je savais ce qu’il dirait : « Oublie tes idées de cadavres sans tête, le vrai risque c’est de passer à travers le plancher. » Je promenai la lumière de ma lampe dans toute la pièce. Au milieu je pouvais me tenir debout, et le plancher solide. J’appuyai de la main sur les lattes, puis me levai.

Callum avait oublié le grenier quand il avait vidé la maison avec Spencer. Des cartons s’entassaient partout. Dans un coin, je vis un cheval à bascule noir avec une selle au tissu fané. Je m’en approchai et passai la main sur l’étoffe élimée. Je poussai le jouet qui se mit à se balancer doucement. Une de ses oreilles avait été attaquée par les mites.

En retournant vers l’échelle j’aperçu un coffre en cuir brun contre le mur. J’allai l’examiner et lus le nom de « Eleanor McGuire inscrit nettement au marqueur. […]

« Le charmant cottage d’Amelia » est disponible dès à présent sur la boutique des Editions Prisma:

panier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s